Quelques raisons de la hausse du prix des glaces cet été

Les prix des crémes glacés augmente comme jamais en France

Glace chocolaté
Dessert à base de glace au chocolat

En raison de l’inflation, la situation économique des Français est particulièrement difficile. En effet, certains sont incapables de partir en vacances. Quant aux Chanceux qui parviennent à y aller, ils diminuent leurs besoins : le camping à la place de l’hôtel, moins de repas au restaurant et plus de pique-niques… Par ailleurs, on assiste à une flambée des prix de l’alimentation de 5,8% en moyenne.

Par conséquent, un certain nombre de de produits phares de la saison estivale ne feront pas exception à la règle. Les glaces qui procurent tant de plaisir sur les plages de vos vacances devront en effet être vendues à un prix plus élevé. Cela s’explique par l’augmentation du prix de vente des matières premières. Alors profitez en comme jamais !

Glaces

 

Vacances d’été : Les glaces seront vendues à un prix plus élevé

S’il y a un dessert qui dit “été”, ce dessert est (évidemment) la crème glacée. Il est tout à fait improbable de se priver d’une glace pendant les vacances d’été. En effet, c’est un produit extrêmement simple, mais qui connaît un grand succès. Il suffit de mettre un peu d’eau, du sucre, des fruits pour le goût, des produits laitiers pour les glaces ainsi que des produits stabilisants et voilà !

Mais la l’inflation  que connaît la France affecte malheureusement tous les produits agroalimentaires en général. Ainsi le best-seller des vacances d’été doit inévitablement réinjecter cette augmentation. De fait, les glaces reviendront désormais à prix plus élevés, que ce soit dans les grandes surfaces ou chez l’artisan.

La hausse des prix a battu un record historique

” Ces derniers mois, le prix des framboises a connu une hausse de 70 %, et celui des œufs de 60 %. Les stabilisateurs qui apportent de la texture aux glaces, quant à eux, étaient achetés entre 15 et 18 euros le kilo, tandis qu’aujourd’hui nous sommes entre 45 et 55 euros le kilo”, a indiqué Bruno Aïm, président de la Confédération nationale des transformateurs de glaces français, aux journalistes du Figaro.

En outre, la hausse des coûts de l’énergie, comme l’électricité et le gaz, affecte également les glaciers. Le dispositif de bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement se révèle malheureusement insuffisant. Rappelons que les professionnels de la glace se servent de ces énergies pour conserver les produits au frais et pour pasteuriser les sorbets. Tout cela ne peut qu’inquiéter les glaciers qui réalisent un chiffre d’affaires optimal pendant les vacances d’été.

Glace à la vanille
Glace à la vanille

En vacances, 3 euros par glace

Alors les glaciers ne pourront pas faire autrement… ni les touristes ! Certes, les prix seront diminués à zéro, mais cela ne suffira pas pour empêcher la colère de certains. Il faut dire que les Français en ont marre des taxes !

“Au bord de la mer, il doit être rare de trouver une boule à 2,50 euros chez un glacier artisanal. Nous serons plus à 3 euros”, explique Bruno Aïm.

Concernant les glaces industrielles, la situation n’est pas meilleure ! En juin, le prix de la glace a déjà augmenté de 5% comparé à l’année dernière, comme l’indique l’analyse des données. Et en cette période de vacances scolaires, il est difficile de croire que la tendance va se ralentir.

Morgane

Rédigé par Morgane

Heureuse propriétaire d’un institut de beauté, Morgane rejoint l’équipe d’Info Pratique pour livrer ses astuces et conseils qui vont vous changer la vie.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.